Lecture : Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall B. Rosenberg

Partant de la conviction que notre nature profonde nous porte à aimer, donner et recevoir dans un esprit de bienveillance, j'ai passé ma vie à m'intéresser à deux questions. Comment se fait-il que nous puissions nous couper de notre bonté naturelle au point d'adopter des comportements violents et agressifs ? Et inversement, comment certains individus parviennent-ils à rester en contact avec cette bonté naturelle, même dans les pires circonstances ? Marshall B. Rosenberg

Lecture : La magie du rangement de Marie Kondo

Marie Kondo explique que nous gardons les objets pour ces deux mauvaises raisons principales : Par nostalgie du passé : vieux souvenirs que l'on conserve sans jamais les regarder nous maintenant dans une vision idéalisée de notre passé. Par peur de l'avenir, peur de manquer : les choses que l'on garde "au cas où, on ne sait jamais".

Lecture : Les Cinq Tibétains de Peter Kelder

Peter fait une rencontre qui va changer sa vie : le colonel Bradford. Le vieil homme lui raconte sa carrière d'officier de l'armée britannique et ses aventures de voyage, s'ensuivent de longues discussions passionnantes. Finalement le colonel explique être à la recherche de la fontaine de jouvence...

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑